Le blog

La passion du partage

Il y a un an, à quelques jours près, nos certitudes sur notre quotidien s'effondraient. Un an de changements qu'il aurait été difficile d'imaginer à ce moment. Faire un bilan ou une rétrospective est un peu cliché, surfait, néanmoins j'aimerais prendre le temps de partager avec vous ma gratitude et quelques pensées qui me reviennent régulièrement ces derniers temps.


Il y a un an, j'ai commencé par paniquer à l'idée de ne plus voir mes abonné.e.s, de ne pouvoir assurer les engagements que j'avais tenus envers celles et ceux qui étaient abonné.e.s à l'année et à qui je me devais de donner cours, une fois par semaine. J'ai eu peur de décevoir, bien que les circonstances étaient hors de ma portée. J'ai réfléchi dans l'urgence à une solution et l'idée de me lancer en vidéo est vite devenue une évidence.


Plusieurs fois par le passé, on m'avait suggéré de faire des vidéos, mais toutes les excuses étaient bonnes pour repousser l'échéance : manque de temps, manque de moyens techniques, manque de charisme à l'image, manque d'envie, manque de ci, manque de ça. J'étais persuadée que le yoga se vivait dans l'instant, dans le partage, et non consommé comme un film Netflix. Puis, au pied du mur, il a fallu se lancer. Prendre mon courage à deux mains et m'installer devant la caméra. Les débuts n'ont pas été faciles, il y a eu beaucoup de ratés et beaucoup de lassitude. Donner cours seule dans ma chambre avec mon micro, ce n'était pas franchement l'éclate. Si j'ai voulu devenir prof de yoga, ce n'est pas pour passer ma vie derrière un écran, mais bien pour ces moments d'échanges et de contacts humains que je chéris tant. J'ai voulu abandonner, mais les petits commentaires, remerciements et autres attentions des abonné.e.s m'ont fait tenir. Au fil des semaines, j'ai trouvé mes marques. Il est devenu de plus en plus facile de m'installer face caméra et de vous parler.


Parce que dans le fond, c'est bien ça qui est important : continuer à vous parler, à vous transmettre l'envie de pratiquer, de respirer, d'apprendre à connaître votre corps. Continuer à vous offrir des moments de détente et de rencontre avec vous-même, quel que soit le moyen de communication. Petit à petit, j'ai essayé de mettre de côté ma frustration personnelle et de me concentrer sur ce que j'avais à offrir et ce pourquoi - j'ose le croire - je suis douée : transmettre cette passion pour la pratique du yoga, qui nous fait tant de bien.


J'ai commencé cet article en pensant écrire sur l'adaptation au changement, sur l'accueil de la situation présente et comment changer de point de vue face aux contraintes et vivre en se détachant de barrières mentales que l'on s'impose. J'avais pensé utiliser l'organisation de mes vacances comme illustration, mais finalement, je crois que ce qui m'est venu naturellement est mieux. J'ai toujours été un peu condescendante face à la pratique du yoga en ligne, à la consommation rapide de vidéos YouTube aux millions de vues. Mais finalement, le plus important, c'est bien que l'on déroule son tapis et que l'on pratique. Quel que soient les circonstances, quel que soit le moyen. C'est dans la constance et la régularité de la pratique, malgré les imprévus, que l'on retire le plus de bénéfices.


Alors à vous, qui avez lu jusqu'au bout, accrochez-vous et pratiquez. Que ce soit pour une première séance ou pour la millionième, tant que l'envie de pratiquer sera là, je serai là pour vous accompagner.


Love, L.


Retrouvez la vidéothèque de cours en ligne ici, ou le programme débutant en 10 séances par .

58 vues

Posts récents

Voir tout