© 2019 par Léa Yoga. Photographie © Abi Ponce Hardy et Marine Huertas.
Créé avec Wix.com

Pratiquer 108 salutations au soleil

11/12/2019

 

Qu'est-ce qu'une salutation au soleil ? 

 

La salutation au soleil est le nom que l'on donne à une série de postures énergisantes pratiquée en nombre variable dans des styles de yoga dynamique tels que le vinyasa, l'ashtanga, ou encore le hatha. Chaque posture est liée à la suivante par une inspiration ou une expiration. Mises bout à bout, les postures forment un cycle complet. Il existe différentes variations de la salutation au soleil selon le style de yoga pratiqué. 

 

Traditionnellement, la salutation au soleil était une prière ou une dévotion à l'astre solaire, pour le remercier, l'honorer de sa présence, source de l'énergie vitale, permettant notre existence sur Terre. 

 

Que représente le nombre 108 ?

 

 "108" est un nombre symbolique que l'on retrouve dans différentes disciplines et cultures. Par exemple : 

- en ayurvéda, on retrouve 108 points d'énergie dans le corps humain ; 

- en bouddhisme, un mala - un collier de méditation - est composé de 108 perles ; 

- en médecine orientale, il est dit que 108 lignes d'énergie mènent au cœur ; 

- en astronomie, il apparaît que la distance entre le Soleil et la Terre est environ 108 fois égale au diamètre du Soleil, et que la distance entre la Terre et la Lune est environ 108 fois égale au diamètre de la Lune ; 

- 108 serait aussi la représentation de la réalité de l'Univers : 1 comme unité, 0 comme néant et 8 comme infini.

 

Les exemples de symbolisme ou de coïncidence sont nombreux et il appartient à chacun d'y accorder de l'importance ou non. 

 

Pourquoi pratiquer 108 salutations au soleil ?


Dans le cas présent des 108 salutations au soleil, le nombre a été choisi à titre symbolique. La force de la pratique ne repose pas tant dans le nombre de salutations pratiquées que dans l'intention ou l'état d'esprit avec laquelle chacun aborde la pratique. 

 

Choisir une nombre symbolique qui semble inaccessible, voire impossible, est intentionnel. Il force chaque pratiquant à, d'une part, ne pas se sous-estimer, et d'autre part, à lâcher-prise. L'idée n'est pas de se placer dans une position d'échec de facto. Il me semble important que chacun pratique avec ses prédispositions individuelles et adapte sa pratique à ses capacités. Il n'est pas question de se blesser ou de se pousser outre mesure. On pratique pour accepter ce qui est, accueillir ses limites sans jugement. On écoute son corps, et on se recentre sur soi. 

 

La seule attente qui peut exister, c'est celle que chacun s'impose à soi-même. Et qui sait, vous pourrez être surpris du nombre de salutations que vous pouvez enchaîner. 

 

Love, Léa

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Please reload